« J’ai beaucoup reçu, et j’ai souhaité donner à mon tour. » En achetant l’ancien presbytère à la commune, pour en faire don en vue de lui rendre sa vocation religieuse au cœur du village, Cyrille Viellard pose un acte de pure générosité. Remarquable dans la société actuelle où les tendances matérialistes et égo-centrées semblent dominer. « C’est un acte de gratuité, qui contribue à la beauté du monde », souligne l’évêque, Monseigneur Blanchet, dont le diocèse est en partie bénéficiaire.

Grâce au don de ce presbytère, construit entre la rue principale et l’église de Morvillars en 1723, l’évêque va pouvoir offrir à quatre de ses prêtres Prémontrés de s’installer à Morvillars pour y vivre pleinement leur mission pastorale et de prière. Ils pourront enfin suivre la règle de saint Augustin. Ils assureront aussi un accueil catholique dans ce Sud-Territoire proche de Delle et du Pays de Montbéliard. Leurs temps de prière pourront être partagés par tous ceux qui le souhaitent, grâce à la construction d’une chapelle au cœur de la bâtisse. « Je me réjouis d’un lieu habité par la prière, ici, si près de l’église » commente Cyrille Viellard.

Il fait aussi acte de filiation en rachetant le presbytère voulu par son aïeul Juvénal. À deux pas de la crypte où reposent ses ancêtres. « Une boucle se referme », ajoute Béatrice Viellard : « Le 27 mai 1876, ce presbytère a été échangé contre un autre bâtiment cédé par la mairie », sourit celle qui connaît si bien l’histoire familiale. Grâce à elle, on apprend que les ornements et la croix sculptés sur la façade, du côté de l’église, représentent la tombe de Walter d’Andlau, seigneur de Morvillars après son mariage avec Elisabeth d'Arbois. La prière des frères des Prémontrés pourra bientôt rendre à ce lieu sa vocation spirituelle. Et baigner de paix un lieu de vie, voué à l’accueil et à la prière. « S’ils sont bons, ils seront accueillants », plaisante l’évêque.

Il fait rire les quatre frères prémontrés, arrivant chacun de sa paroisse habillé en civil. Seul le frère François-Marie, qui vient spécialement de l’abbaye Saint-Martin de Mondaye (Normandie) qu'il dirige pour ce moment important, a revêtu l’habit blanc traditionnel des Prémontrés. À ses côtés, frère Simon, prieur de l’abbaye autonome de Kinshasa, au Congo : lui aussi a fait le déplacement pour la mise en place du prieuré.

« Le projet a encore besoin de gestes de solidarité », glisse l’évêque. La bâtisse de 400 m² sera totalement rénovée pour 350.000 euros, qui restent en partie à trouver. L’architecte, Serge Gaussin, chevalier de l’Ordre de Malte, devrait faciliter les travaux. L’évêque espère que les paroissiens s’approprieront ce lieu. Il a déjà été entendu : une vingtaine de catholiques rejoignent les prêtres ce vendredi pour la prière des vêpres, à 18 h, à l’église voisine. La mobilisation de tous a fait des miracles. Faustin, Donatien, Robert et Valentin, les quatre frères Prémontrés, sont presque heureux comme des Papes. Ils préviennent tout de même qu’à l’inverse de leurs frères de Grimbergen ou de Leffe, en Belgique… ils ne feront pas de bière à Morvillars. Leur mot d’ordre : « Réjouissez vous ! »

Textes Christine RONDOT  

Bientôt un prieuré à Morvillars - article complet de l'Est Républicain du 10 septembre 2017

Vignette
prieuré morvillars ER 10 septembre 2017 (2)
 

Prieuré Saint Norbert - album photos