La guerre de 1914-1918 au cœur du patrimoine

Pour la 3ème année consécutive, la commune de Morvillars participait aux journées du patrimoine organisées dans toute la France et dans certains pays de l’Union Européenne. Après une visite générale du patrimoine de la commune en 2012, une autre plus détaillée du secteur de l’église et de l’ancienne mairie-école en 2013, le thème « la guerre de 1914-1918 à Morvillars » avait été retenu pour 2014 : centenaire oblige.

Le public était moins nombreux que les deux années précédentes ce dimanche 21 septembre à 14h en mairie de Morvillars : certains habitants ayant renoncé devant une météo peu favorable. Françoise Ravey maire de Morvillars a accueilli le public et remercié vivement Patrice Boufflers, historien amateur, qui était venu spécialement de Haute-Savoie où il réside aujourd’hui pour animer ces journées du patrimoine.

Il a tout d’abord présenté un diaporama avec divers documents autour de six thèmes : le centenaire de la guerre 1914-1918, le monument aux morts, la nécropole nationale, les plaques commémoratives, l’ambulance du château et l’hôpital d’origine des étapes. La présentation a été très complète et précise avec une participation active d’auditeurs très attentifs et intéressés.

Des explications développées ont été données sur le fonctionnement de l’ambulance ouverte durant les quatre années de guerre au château Louis Viellard, aujourd’hui propriété communale. Spécialisée dans la chirurgie, cette ambulance avait été opérationnelle dès les premiers combats de 1914. Elle était administrée par La Croix-Rouge et gérée par Mme Louis Viellard. Les médecins étaient des militaires et les infirmières faisaient partie de la Croix-Rouge. De nombreux soldats français et américains sont morts dans cet hôpital de campagne. Ils ont été enterrés au cimetière militaire qui existait déjà en partie avant 1914, à la sortie du village en direction de Méziré.

Un accent particulier a été mis sur l’hôpital d’origine des étapes (H.O.E 54B) dont il ne reste aucune trace. Il était construit à l’emplacement de l’actuelle zone des Tourelles vers le centre de secours. Sa construction a débuté en mars 1917. Il était composé essentiellement de baraques en bois et de tentes. Sa capacité d’accueil était de 800 lits d’hospitalisation et 800 lits d’évacuation. Le premier blessé y est entré le 14 septembre 1917. L’ H.O.E 54 B a fonctionné jusqu’en aout 1918, en relation avec l’ambulance du château, le séminaire de Bourogne et le dépôt d’éclopés installé à l’ancienne tuilerie de Froidefontaine.

Patrice Boufflers a présenté de nombreux documents d’époque trouvés aux archives municipales et départementales mais aussi dans les journaux de marche et opérations des unités sanitaires.

Après cette présentation en mairie, une visite complète et détaillée a été effectuée sur le terrain, sous les parapluies : monument aux morts (en forme de lanterne des morts), nécropole nationale avec ses 160 tombes dont 156 pour des soldats de 1914-1918, sans oublier les 12 tombes des soldats de Morvillars morts au champ d’honneur durant cette première guerre mondiale.

Patrice Boufflers est intervenu également auprès de deux classes de l’école primaire le vendredi 19 et le lundi 22 septembre afin de transmettre le devoir de mémoire auprès des jeunes générations en proposant aux élèves une découverte ludique des lieux.